La parole à … Nicolas DAVID, Infirmier de santé au travail, Groupe Covea

par | 4/05/2020 | Découverte métiers, La parole aux pros

Un métier, 4 questions : Infirmier de santé au travail

1/ Mon métier en un coup d’oeil

Je suis infirmier. C’est un métier qui peut s’exercer auprès de différents publics (malades, salariés, enfants, détenus…). Pour ma part, je suis infirmier en entreprise au sein du service autonome de santé au travail du Groupe Covea (il existe aussi des services de santé au travail interentreprises). Covea est une société d’assurance mutuelle française. Elle a différentes filiales (MMA, MAAF et GMF). En tout, nous sommes 21.000 salariés France entière. Dans mon équipe, nous sommes 6 (2 médecins, 4 infirmiers).

J’ai un parcours atypique. En effet, j’ai fait des études de langues (maîtrise d’anglais). J’ai été professeur d’anglais. Je me suis rendu compte que le professorat n’était pas fait pour moi. Je suis parti faire l’armée. Une fois revenu, j’ai réfléchi à une formation pas trop longue et peu coûteuse. J’ai décidé de faire une formation paramédicale (3 ans). C’est un métier utile dont on aura toujours besoin.

Au quotidien, l’infirmier en entreprise fait beaucoup de choses. On a des actions en collaboration avec les médecins du travail (identifier les risques professionnels, réaliser des études de postes de travail collectifs/individuels, des campagnes d’information et de formation sur la santé au travail, participer à des enquêtes de santé, suivi des salariés en situation de handicap…). On a aussi des rôles sur délégation du médecin (entretien individuel avec les salariés avant leur visite médicale avec le médecin, prévention des risques métiers, soins infirmiers, prise en charge d’un accident au travail, formation des sauveteurs secouristes du travail…)

On n’a pas vraiment de journée type! Il y a le prescrit du jour et des imprévus à gérer. Par exemple, on peut avoir de prévu pour le matin des activités médicales, des entretiens infirmiers avec les salariés et pour l’après-midi, une étude de poste à la demande d’un médecin ou d’un manager (éclairage, bruit, températures, ergorama de postes des travail) ou la préparation ou réalisation d’une campagne d’information. Mais durant la journée, quelqu’un peut nous appeler pour une urgence ou un accident. Il n’y a pas de routine.

Avec le coronavirus, nous avons été dans les derniers à être confinés. Nous sommes restés sur site tant qu’il restait des salariés (au cas où il y aurait eu besoin que nous intervenions pour une raison médicale, liée au coronavirus ou autre). Maintenant nous sommes tous en télétravail. Nous avons été beaucoup sollicités pour des questions médicales au départ liées au confinement. Aujourd’hui, nous faisons de la sensibilisation à distance sur les accidents domestiques, addictions, risques psychosociaux… Nous suivons des salariés par Skype ou téléphone, notamment ceux qui sont sensibles (en situation de handicap, fragilité psychique, problèmes d’addiction…).


2/ Mon métier, 3 qualités

Pour être infirmier en entreprise, il faut faire preuve d’autonomie et de prise de décision. Même si c’est sur délégation du médecin, quand on est envoyé en situation d’urgence, il faut bien évaluer la situation, prendre les bonnes décisions, faire les bons gestes… Il faut aussi savoir travailler en équipe (avec les collègues infirmiers, les médecins, les managers, les représentants du personnel, les responsables ressources humaines, la logistique, la sécurité…). On a une activité transverse. On connaît tous les corps de métiers. Il faut aussi être réactif en sachant prioriser les tâches. On peut à tout moment être appelé pour une intervention car il y a un accident ou quelqu’un qui ne se sent pas bien.

3/ Pourquoi accueillir un.e stagiaire ?

On a déjà accueilli des stagiaires infirmiers. Ce sont des étudiants qui ont des connaissances théoriques et pratiques. Ils peuvent facilement s’intégrer. Le service Sécurité prend parfois des jeunes stagiaires de 3ème. Lorsqu’ils passent chez nous, on fait une présentation d’une demi-heure. Ce n’est pas évident de prendre des jeunes dans notre service mais ils découvrent qu’on peut aussi être infirmier dans une entreprise.

4/ Mes conseils pour l’accueil d’un.e jeune en stage de découverte

Il n’est pas évident de donner des tâches à un jeune. Ça serait essentiellement de l’observation. On peut faire le tour du service, présenter le personnel, découvrir le matériel médical. Le jeune peut nous accompagner dans les visites de postes, dans les réunions… mais il ne pourra pas intervenir sur les personnes.

➡ Vous aussi, accueillez un.e stagiaire ! ⬅

Rendez-vous sur 👉 https://professionnels.stagedecouverte.fr/

STAGEDECOUVERTE.FR

Stagedecouverte.fr est une plateforme dédiée aux jeunes de 14 à 24 ans qui réfléchissent à leur orientation et souhaitent rencontrer des professionnel·les.

Vous voulez nous rejoindre ?

Les articles du moment