La parole à … Marie-Ange Paget, statisticienne en recherche clinique

par | 30/09/2020 | Découverte métiers, La parole aux pros

Un métier, 5 questions : Statisticienne en recherche clinique

1/ Mon métier en un coup d’oeil

Je suis Marie-Ange Paget, statisticienne en recherche clinique. Mon métier consiste à dessiner des études pour montrer qu’un médicament est efficace et peu toxique pour obtenir une autorisation de mise sur le marché. Dans mon poste actuel, je participe à la modélisation de ce qu’apporte un nouveau médicament en termes d’amélioration de la santé mais aussi de coûts par rapport à ce qui existe déjà sur le marché pour obtenir le remboursement de ce nouveau médicament dans les pays importants. Au jour le jour, je discute avec mes collègues de questions de recherche, planifie les analyses correspondantes, celles-ci sont ensuite programmées une autre personne, enfin, je m’occupe d’interpréter les résultats et d’écrire les rapports. Je travaille en collaboration étroite avec des programmat·eurs·rices, des économistes de la santé et des médecins.

La statistique est un secteur d’avenir où il y a très peu de chômage ! C’est idéal pour quelqu’un·e qui ne sait pas quoi faire et qui est attiré·e par les mathématiques. En effet, on peut travailler dans n’importe quel domaine (santé, finance, agroalimentaire, …). Personnellement je ne m’ennuie jamais car j’oscille entre différentes aires thérapeutiques : migraine, cardiologie, maladie auto-immune etc et je continue d’apprendre en permanence.

2/ Les qualités indispensables pour exercer mon métier

Il faut être logique, rigoureux·se dans l’analyse des données. Hormis les compétences scientifiques, il faut savoir communiquer sur les résultats d’analyses avec d’autres fonctions n’ayant pas la même formation.

3/ Pourquoi accueillir un·e stagiaire ?

Dans l’unité internationale où je travaille, on accueille des stagiaires anglophones sur une durée d’un an. C’est une entité particulière car il faut avoir été formé sur la sécurité des données et les procédures du laboratoire pharmaceutique ainsi qu’apprendre un langage de programmation.

Le reste de l’entreprise accueille des stagiaires sur des durées plus courtes ou dans le cadre de stage de découverte de 3ème. Aussi, il m’est déjà arrivé d’échanger pendant une heure pour présenter mon métier et le laboratoire a déjà organisé des forums avec différentes classes pour présenter la structure.

4/ Mon meilleur souvenir d’accueil de stagiaire

C’est tout récent, avec Matt, un jeune de 21 ans, étudiant en Angleterre. L’immersion s’est fait à distance car on ne pouvait pas se déplacer du fait de la crise sanitaire. Je garde le souvenir d’un jeune homme très intelligent avant une facilité d’approche des logiciels de visualisation et doté une super dextérité. Son aisance avec les outils m’a montré que les jeunes – bien qu’ils doivent toujours être formés aux données de santé – peuvent aller plus vite dans la réalisation de certaines choses car ils ont une intuition fine de certains outils.

5/ Mes propositions d’activités pour l’accueil d’un·e jeune en stage de découverte

Dans mon métier il est important d’accueillir les jeunes dans la durée notamment pour que le·la jeune puisse se familiariser aux données et procédures pour avoir le temps de bénéficier de l’entreprise.

Sinon de manière plus générale, il faut savoir être ouvert·e et ne pas se mettre de limite sur les possibilités qu’un·e jeune peut apporter à une structure.

➡ Vous aussi, accueillez un·e stagiaire ! ⬅

Contactez nous par mail 👉  martin@stagedecouverte.fr

STAGEDECOUVERTE.FR

Stagedecouverte.fr est une plateforme dédiée aux jeunes de 14 à 24 ans qui réfléchissent à leur orientation et souhaitent rencontrer des professionnel·les.

Vous voulez nous rejoindre ?

Les articles du moment