La parole à … Marc Revalor,Ingénieur technique chez Metso France

par | 23/03/2020 | Découverte métiers, La parole aux pros

Un métier, 4 questions : Ingénieur technique

1/ Mon métier en un coup d’oeil

Je suis Marc Revalor, ingénieur technique chez Metso France et plus
particulièrement au sein de l’établissement d’Olivet. Metso est un fabricant de machines pour le traitement des minerais.

À Olivet, nous sommes un établissement un peu à part dans l’entreprise (15 personnes), orienté vers la création de logiciels avec deux équipes qui proposent deux solutions différentes :

  1. Pilotage automatique pour les usines de traitement des minerais :
    développement d’un logiciel et mise en place chez les clients (mines et carrières). Cette équipe travaille également avec des capteurs avancés :
    caméras et micros pour avoir plus d’informations sur ce qui se passe
    dans l’usine au moment des opérations. Enfin, nous avons aussi une équipe commerciale de rédaction d’offres et de devis.
  2. Simulation des procédés de traitement des minerais : développement
    d’un logiciel basé sur le cloud. Dans cette équipe, certaines personnes
    travaillent sur l’interface graphique et le parcours utilisateur et d’autres sur le traitement des données. Je suis responsable de la partie métier : équations et modèles de procédés, en lien avec des collaborateurs partout dans le monde : Suède, États Unis, France et Brésil. J’échange avec eux pour vérifier que les équations mises en place correspondent aux bonnes pratiques et aux meilleures manières de simuler. Donc je suis “les mains dans le code” pour traduire les équations et pour faire tourner le logiciel. Nous avons aussi une personne qui teste le logiciel systématiquement à chaque fois qu’on crée une nouvelle fonctionnalité et avant le déploiement de chaque nouvelle version.

2/ Mon métier, 3 qualités

Curiosité, esprit analytique, communication internationale et un petit dernier : être méticuleux.


3/ Pourquoi accueillir un stagiaire ?

C’est important que les élèves, et particulièrement en 3ème, découvrent le monde de l’entreprise. Quelques jours ne suffisent pas pour connaître un métier, cependant, c’est un moyen pour eux de découvrir et d’avoir une idée de l’environnement de travail en entreprise. Cela permet de donner une idée plus concrète des métiers. Par exemple, il y a deux ans, nous avons accueilli un stagiaire qui était initialement attiré par la découverte du développement logiciel et finalement, il a adoré son expérience au service comptabilité.
Il existe une extrême méconnaissance de la diversité des corps de métiers. Les jeunes ont l’occasion de “se frotter” quelques jours au monde professionnel et cela leur permet de s’armer pour l’avenir et d’avoir un maximum de clés en main pour faire des choix d’orientation. C’est notre devoir à tous professionnels, d’être ouverts à l’accueil des jeunes.

4/ Mes conseils pour l’accueil d’un jeune en stage de découverte

Quand on accueille des stagiaires, on tente de leur transmettre des
connaissances au-delà d’un métier en les faisant circuler dans différents services de l’établissement.
Il serait dommage de se priver de la multitude de métiers qui peut exister dans une entreprise comme la mienne.
Dans le développement de logiciel, il est important de faire découvrir au jeune une base des langages du code. Cela peut être fait en amont du stage pour que le jeune ait déjà une base de connaissance le jour de son arrivée.
Aussi, il peut être intéressant de le / la faire tester le logiciel avec un protocole à suivre. La partie logistique peut également être pertinente pour une jeune en découverte. L’aspect commercial, comptabilité, devis et facturation est, à mon avis, très pertinent pour un stagiaire.
L’important est que le ou la jeune découvre un maximum de métiers et de services !

➡ Vous aussi, accueillez un stagiaire ! ⬅

Contactez nous par mail 👉 martin@stagedecouverte.fr

STAGEDECOUVERTE.FR

Stagedecouverte.fr est une plateforme dédiée aux jeunes de 14 à 24 ans qui réfléchissent à leur orientation et souhaitent rencontrer des professionnel·les.

Vous voulez nous rejoindre ?

Les articles du moment