La parole à … Maëla Le Bruchec, Chargée de mission au Chaînon Manquant

par | 11/02/2020 | Découverte métiers, La parole aux pros

Un métier, 5 questions : Chargée de mission


1/ Mon métier en un coup d’oeil

Je suis chargée de mission au Chaînon Manquant qui est une association qui lutte contre le gaspillage alimentaire et la précarité alimentaire. Nous récupérons des denrées alimentaires vouées à la destruction auprès de professionnels de l’alimentation et nous les redistribuons à un réseau d’associations partenaires. Nous intervenons aussi auprès d’enfants pour sensibiliser à la question du gaspillage.

J’ai un travail polyvalent. Je suis chargée de la gestion des bénévoles : recrutement, accompagnement et animation de la communauté. Je suis aussi chargée de faire des collectes, donc je suis aussi conductrice ! Je développe également nos activités de sensibilisation auprès de publics divers sur la question du gaspillage alimentaire.

2/ Mon métier, 3 qualités

Il faut aimer les relations humaines, et savoir communiquer. Des qualités d’expression orale pour les ateliers peuvent être utiles mais le principal, c’est d’aimer transmettre et défendre une cause.

Être organisé est aussi indispensable en raison de la polyvalence de mon métier et car j’anime une communauté de 250 bénévoles. Il faut avoir des procédures d’accueil, former les bénévoles, s’assurer qu’ils reçoivent la documentation nécessaire, qu’ils connaissent les règles sanitaires et d’hygiène. Il y a donc un gros effort sur la formation de ces bénévoles.

3/ Pourquoi accueillir un stagiaire ?

C’est ma responsable qui m’a d’abord proposé d’accueillir des stagiaires. Je trouve ça génial de faire découvrir à des jeunes le monde de l’association, le monde du bénévolat et donc susciter la notion d’engagement auprès de la collectivité. C’est un moyen de les sensibiliser à leur rôle de citoyen.

4/ Mon meilleur souvenir avec un stagiaire

Je n’étais pas tout le temps avec Niko, notre stagiaire de la semaine. Mais, je suis contente car elle a passé du temps avec tous les membres de l’association. Elle a vu les parcours de chacun, notamment ceux des personnes services civiques.

J’ai été impressionnée par Niko. Elle a posé des questions très pertinentes, elle a beaucoup de connaissances. Lundi, nous avons eu des conversations très riches sur les enjeux du gaspillage alimentaire, les sensibilisations du public collégien et sur notre activité. C’est une très belle rencontre.

Niko et Clara (une deuxième stagiaire) se sont aussi proposées pour ranger notre bureau, belle initiative.

5/ Mes conseils pour l’accueil d’un jeune en stage de découverte

Niko a utilisé Excel afin de faire la saisie des volumes de dons alimentaires collectés et elle a tout compris ! En effet, nous faisons un suivi rigoureux des volumes collectés chez nos partenaires professionnels ainsi que des volumes redistribués chez nos partenaires associatifs.

Les stagiaires nous apportent toujours quelque chose. Ils nous donnent des idées, pour nos sensibilisations puisque notre public a parfois le même âge. Ils nous expliquent ce qu’ils connaissent et cela permet de rendre nos ateliers plus pertinents.

Il faut voir les stagiaires comme des personnes qui apportent quelque chose de positif et pas comme un poids. Ils sont très spontanés. Ils n’ont pas de freins.

Une semaine ce n’est pas long en plus !

➡ Vous aussi, accueillez un stagiaire ! ⬅

Rendez-vous sur 👉 professionnels.stagedecouverte.fr

STAGEDECOUVERTE.FR

Stagedecouverte.fr est une plateforme dédiée aux jeunes de 14 à 24 ans qui réfléchissent à leur orientation et souhaitent rencontrer des professionnel·les.

Vous voulez nous rejoindre ?

Les articles du moment