La parole à … Karim Hamidi, Médecin de recherche clinique

par | 1/10/2020 | Découverte métiers, La parole aux pros

Un métier, 5 questions : Médecin de recherche clinique

1/ Mon métier en un coup d’oeil

Je suis médecin de formation. Après un bac scientifique, je me suis dirigé vers une filière médecine parce que j’ai toujours rêvé d’être médecin. Une fois mon diplôme obtenu, j’ai travaillé pendant 9 ans en exercice hospitalier. J’ai beaucoup aimé le contact avec les patient·es, le fait de soigner et d’être proche d’eux ainsi que de confronter mes points de vue avec d’autres confrères. Je me suis spécialisé dans la prise en charge des patients du VIH, nous étions très démunis en tant que médecins face à cette pandémie virale au début des années 1990. Nous avons eu la chance de voir arriver la trithérapie antivirale qui nous a permis de faire vivre les patient·es malgré leur maladie, sans qu’ils·elles développent d’infection opportuniste. La volonté de bien faire, de trouver des solutions pour les patient·es ainsi qu’un bon relationnel sont indispensables lorsqu’on travaille dans le milieu médical. Ce qui doit guider notre quotidien est la volonté de soigner au mieux.

Par la suite, j’ai commencé à travailler dans l’industrie pharmaceutique, cette même industrie qui avait amené l’innovation de la trithérapie. Je suis entré dans l’industrie pour m’occuper – au niveau médical – de la recherche et du développement dans le domaine du VIH pendant 2 ans. 

J’ai ensuite rejoint un grand groupe pharmaceutique qui fait de l’innovation dans divers domaines médicaux. Même si le contact direct avec les patient·es peut me manquer, je travaille pour eux : mon expertise technique et scientifique me permet de les toucher indirectement par l’intermédiaire des essais cliniques que nous mettons en place sur nos molécules dans les différents services hospitaliers. Nous travaillons main dans la main avec des expert·es scientifiques qui nous permettent de pouvoir expérimenter nos molécules afin de pouvoir les mettre à disposition des patient·es – via une autorisation de mise sur le marché.  

En tant que médecin de recherche clinique, mon travail consiste à aider à mettre en place ces essais cliniques auprès des centres de recherche clinique en collaboration étroite avec des médecins investigateurs et répondre à leurs questions. Nous avons la richesse de pouvoir travailler avec différents départements en interne (réglementaire, qualité, pharmacovigilance, marketing, opérations cliniques, prix et remboursement,…).

Aujourd’hui, pour avoir ce type de poste, c’est important mais pas obligatoire d’avoir une double compétence :

  • Un diplôme de médecin, pharmacien ou d’une autre filière scientifique ; 
  • Un diplôme en management de la santé ou un master en santé publique. 

L’industrie pharmaceutique est l’une des industries qui reverse le plus de son chiffre d’affaire en pourcentage en recherche et développement car il est important que nous puissions découvrir de nouvelles molécules et de les mettre à disposition des patient·es. En effet, beaucoup de maladies rares ou chroniques sont aujourd’hui sans traitement et il faut 5 à 10 ans pour en découvrir un, le breveter et encore 5 à 10 pour que celui-ci soit disponible pour les patient·es concerné·es. Lorsqu’on travaille sur une molécule, on doit en connaître tous ses aspects afin de répondre au mieux aux professionnel·les de santé qui les expérimentent ou les utilisent. 

2/ Les qualités indispensables pour exercer mon métier

Tout d’abord, il est essentiel d’être organisé·e notamment face à l’importante charge de travail. Également, être à l’écoute, aimer le relationnel pour pouvoir répondre au mieux aux besoins des professionnel·les de santé et des patient·es. Il faut également avoir un esprit de synthèse et d’analyse assez développé car nous sommes amenés à analyser beaucoup de données et à les publier. Nous devons régulièrement prendre la parole, être à l’aise face à un public d’expert·es est donc une qualité à avoir (et qui s’apprend !). Enfin, la bienveillance doit rythmer notre quotidien. 

3/ Pourquoi accueillir un·e stagiaire ?

Les métiers de l’industrie pharmaceutique sont peu connus en comparaison à l’exercice de la médecine en milieu public (hospitalier) ou en privé (cabinet). Le journalisme médical ou la recherche et développement dans l’industrie médicale sont peu familiers des jeunes, les accueillir permet alors :

  1. De faire connaître cette voie d’orientation ;
  2. De voir comment on travaille en entreprise, et observer les interactions avec d’autres services. 

4/ Mon meilleur souvenir avec un·e jeune ?

J’ai déjà accueilli des jeunes de 3ème, dans la majorité des cas, ces jeunes avaient été proactifs, ils voulaient venir voir quels métiers offrait l’industrie pharmaceutique. Ils·elles ont aimé connaître le côté scientifique avec le parcours de la molécule – de la découverte à la commercialisation – c’est-à-dire de pouvoir voir la finalité et le bénéfice de santé apporté aux patient·es.  Ils·elles ont compris qu’il fallait travailler en équipe, et surtout ils ont découvert le monde de l’entreprise et les interactions qu’elle offrait avec d’autres collaborat·eur·rices, en interne, avec des profils très différents

Ce qui ressort le plus de leur rapport de stage, c’est l’intérêt qu’ils·elles ont éprouvé face au parcours d’un médicament de sa découverte à sa commercialisation. 

5/ Mes propositions d’activités pour l’accueil d’un·e jeune en stage de découverte

Lorsque nous accueillons des jeunes en stage, nous préparons leur venue en amont en mettant en place des rendez-vous avec des personnes de notre équipe et du siège. Le·la tut·eur·rice va programmer des rendez-vous de 30 minutes avec ses collaborat·eur·rices pour mieux comprendre : 

  • Les métiers dans l’industrie pharmaceutique ;
  • L’interaction avec tous ces métiers. 

Le·la jeune passe évidemment du temps avec son·sa tu·teur·rice pour découvrir son métier.

Nous mettons à disposition de tous les jeunes un ordinateur pour qu’ils·elles puissent retranscrire leurs interviews et en faire la synthèse. Nous les accompagnons également dans la rédaction de leur rapport de stage.

➡ Vous aussi, accueillez un.e stagiaire ! ⬅

Contactez nous par mail 👉 martin@stagedecouverte.fr

STAGEDECOUVERTE.FR

Stagedecouverte.fr est une plateforme dédiée aux jeunes de 14 à 24 ans qui réfléchissent à leur orientation et souhaitent rencontrer des professionnel·les.

Vous voulez nous rejoindre ?

Les articles du moment