La parole à … Guislaine Doret, Coordinatrice de projets pour l’Association Nosta Mar

par | 25/10/2019 | Découverte métiers, La parole aux pros

Un métier, 5 questions : coordinatrice de projets

1/ Mon métier en un coup d’oeil

Je suis Guislaine Doret, sophrologue de profession. Et depuis 2012, je suis coordinatrice de projets au sein de l’association Nostà Mar, dont la mission est de valoriser le patrimoine historique et naturel de Rognac (Région PACA) auprès des jeunes.

Depuis, nous avons 160 adhérents avec un conseil d’administration de 12 personnes dont deux mineurs. Avec le soutien de la Mairie de Rognac, le Conseil départemental des Bouches-du-Rhône, la Fondation Crédit Agricole ainsi que la société pétrochimique LyondellBasell, nous organisons des projets de conservation du patrimoine naturel du littoral.

Concrètement, nous avons par exemple, réalisé un parcours pédagogique sur le sentier du littoral de la Mer de Berre avec des écoles et des stagiaires de BTS Gestion et protection de la nature.


2/ Mon métier, 3 qualités

Il faut être passionné.e par la nature.

Je me sens investie d’une mission car la planète est fragile et nous devons la préserver pour les générations futures.

Ensuite, une autre qualité nécessaire est la capacité de transmission. Je suis heureuse de savoir que nous pouvons aider les jeunes à découvrir et redécouvrir les plaisirs de la nature.

D’ailleurs, il y a plein de métiers possibles au sein de ce type de structure environnementale : chargé.e de mission, paysagiste, Maréchal-ferrant etc.

Et une autre qualité : la persévérance. Nous avons fait du chemin mais au départ, en 2012, nous étions un petit groupe de femmes et il fallait s’imposer pour se faire écouter.

3/ Pourquoi accueillir un stagiaire ?

J’accueille des stagiaires pour cette mission de transmission nécessaire pour la survie de la planète. J’ai été chef de rayon donc forcément, j’ai toujours formé des gens et c’est une réelle passion.

4/ Mon meilleur souvenir avec un stagiaire

Nous avons beaucoup de stagiaires depuis la création de l’association. Je suis entourée de gens passionnés, heureux de pouvoir s’exprimer.

Tous les panneaux du sentier pédagogique de la Mer de Berre ont été faits par des stagiaires qui ont travaillé sur le projet et qui laissent leurs noms.

L’engagement est ce que je préfère quand j’accueille des stagiaires. Un des meilleurs souvenirs est l’implantation d’un hôtel à insectes construit sur le littoral par des jeunes en 2013. C’était un beau challenge qui était la première fondation du parcours pédagogique. Depuis il y a un abri à reptiles, un abri à chauve-souris et un abri à hérissons.

5/ Mes conseils pour l’accueil d’un jeune en stage de découverte

Mes principaux conseils sont de leur donner toutes les informations sur ce qu’on fait et de s’intéresser à eux.

Je pose des questions pour savoir d’où ils viennent, leurs centres d’intérêt. Puis j’adapte les missions pour que le jeune soit heureux dans l’association, qu’il réalise quelque chose de concret. En tant que professionnels, nous devons être flexibles et se mettre à leur niveau de compréhension de la sphère professionnelle pour leur transmettre un maximum d’informations.

➡ Vous aussi, accueillez un stagiaire ! ⬅

Rendez-vous sur 👉 www.professionnels.stagedecouverte.fr

STAGEDECOUVERTE.FR

Stagedecouverte.fr est une plateforme dédiée aux jeunes de 14 à 24 ans qui réfléchissent à leur orientation et souhaitent rencontrer des professionnel·les.

Vous voulez nous rejoindre ?

Les articles du moment