La parole à … Florence Pougnet, Adjointe de direction régionale, Petits Frères des Pauvres-Région…

par | 4/05/2020 | Découverte métiers, La parole aux pros

Un métier, 5 questions : Adjoint.e de direction régionale

1/ Mon métier en un coup d’oeil

Nous sommes une association, Les Petits Frères des Pauvres. L’objectif est de pouvoir (re) créer du lien social avec les personnes de 50 ans et plus, qui sont en situation de précarité et d’isolement, dans tous leurs lieux de vies : domicile, établissement spécialisé ou hôpital (pour les personnes y étant sur une longue durée). Mais aussi auprès des personnes Sans Domicile Fixe, lors de leur parcours vers le logement.

Au niveau national, on est implanté sur 12 régions. Moi je travaille sur la région Banlieues Ile-de-France, dans laquelle il y a 7 départements et dont chacun.e à une équipe de salarié.es : les CDS (Coordinateur de Développement Social). Des bénévoles membres de l’association sont aussi étroitement associés à l’organisation régionale.

La direction régionale comprend avec ses membres, des « fonctions supports » : comptabilité, formation, communication. En tant qu’adjointe de direction régionale, je travaille sur deux départements mais aussi sur des dossiers transversaux comme : l’Action Vacances, des séjours pour les personnes que nous accompagnons; des actions pour des personnes en fin de vie; l’hébergement et bien plus…


2/ Les qualités indispensables pour exercer mon métier

Il faut être un bon manager, et savoir s’adapter. Les CDS sont en charge du soutien de plusieurs équipes, très différentes les unes des autres. C’est pour cela qu’il est nécessaire d’avoir un management cohérent tout en laissant une certaine autonomie à chaque salarié.e et une capacité d’organisation autonome, respectant les règles de l’association.

Il faut aussi être créatif, original afin de faire passer des idées et projets auprès des bénévoles et des CDS.

3/ Pourquoi accueillir un.e stagiaire ?

Le ou la stagiaire en général apporte toujours de la fraîcheur et de l’actualisation. C’est un regard neuf, parfois naïf voir étonné sur notre travail, et cela fait du bien car on prend du recul, on s’interroge sur nos pratiques.

Par rapport à mon poste, c’est intéressant pour une personne en formation continue, afin qu’il/elle puisse se confronter à la réalité et mettre en pratique ce qu’il/elle a appris.

4/ Mon meilleur souvenir avec un.e stagiaire

J’ai eu une stagiaire qui m’a marqué par son travail et son implication. Elle a fait des organigrammes et a schématisé l’organisation d’une équipe de bénévoles. Ça a pu servir de base de travail à d’autres salarié.es, avec d’autres équipes.

5/ Mes conseils pour l’accueil d’un.e jeune en stage de découverte

Avoir un.e stagiaire permet d’avoir un regard de l’extérieur et de se remettre en question. Dans l’association, on a besoin d’autres personnes; celles-ci vont apporter des idées nouvelles ou des avis qui vont nous permettre de nous améliorer.

➡ Vous aussi, accueillez un.e stagiaire ! ⬅

Rendez-vous sur 👉 www.professionnels.stagedecouverte.fr

STAGEDECOUVERTE.FR

Stagedecouverte.fr est une plateforme dédiée aux jeunes de 14 à 24 ans qui réfléchissent à leur orientation et souhaitent rencontrer des professionnel·les.

Vous voulez nous rejoindre ?

Les articles du moment