SEMAINE DE DÉCOUVERTE DE L’INDUSTRIE – JOUR 5

par | 10/02/2021 | La parole aux pros, Lives Métiers

Du 1er au 5 février, Myfuture a mis à l’honneur le secteur de l’industrie dans le cadre d’une semaine de découverte 100% live, organisée pour les collégien·nes de 3ème. 👩‍🏭 Retour sur le dernier jour …

LIVE MÉTIER – PHILIPPE SCORDIA – DIOR

Avec Philippe SCORDIA, directeur de la Joaillerie au sein de la maison Dior

Vendredi 5 février à 10h, Myfuture a reçu Philippe Scordia, directeur de la Joaillerie au sein de la maison Dior.

LES TROIS POINTS À RETENIR

Métier : La joaillerie est l’art de créer et de réaliser des bijoux en mettant en valeur des pierres précieuses. La Joaillerie française est une des premières au monde pour la qualité de ses créations et de ses fabrications.

Les artisans joailliers transmettent de génération en génération leurs savoir-faire par l’apprentissage des gestes et la culture de nos métiers.

Au sein des maisons de joaillerie, différents métiers seront présents : directeur, directeur artistique, communication ou encore marketing par exemple. 

Les maisons travaillent ensuite avec des ateliers, situés en France, qui fabriquent les pièces de joaillerie. 

Késako ? La création d’une collection de joaillerie est un travail qui se mène sur une période de 12 à 18 mois. Il s’agit d’une période longue en comparaison au temps de création d’une collection de haute-couture. Les différentes étapes de création seront les suivantes : choix des pierres précieuses, création et dessin de la collection, fabrication au sein des ateliers, marketing autour du produit, information et publicité, puis logistique et vente.

Au sein des ateliers, la fabrication des pièces de joaillerie repose sur plusieurs étapes : un prototype est réalisé, les pièces sont reproduites grâce notamment à la technique de la fonte à cire perdue, les éléments sont ensuite assemblés et polis. L’étape centrale est joaillerie consiste ensuite à sertir la pierre précieuse sur le bijou.

Études possibles : Philippe a insisté sur l’apprentissage par les pairs. Dans les métiers de la joaillerie, la formation repose en très grande partie sur la transmission d’un savoir-faire ancien et reconnu internationalement. 9 écoles de formation permettent de rejoindre la filière de la joaillerie.

Philippe est quant à lui arrivé par hasard dans le milieu de la joaillerie, après un job étudiant pendant des études de médecine. Il s’est ensuite formé chez un maître diamantaire et a entrepris des études de gemmologie.

La punchline de Philippe 💥

“La joaillerie est un métier de transmission et qui s’insère dans une tradition. Il faut pouvoir être curieux et dans le même temps rigoureux et méticuleux pour rejoindre les grands ateliers“.

➡️ Revoir le live

LIVE MÉTIER – SAF Industrie – Julien GENIBEL

Avec Julien GENIBEL, mécanicien hélicoptère au sein de SAF Industrie

Vendredi 5 février à 11h15, Myfuture a reçu Julien Génibel, mécanicien hélicoptère au sein de SAF Industrie. Julien est champion de France des Wordskills en mécanique aérononautique.

LES TROIS POINTS À RETENIR

Métier : L’aéronautique est composée de 3 métiers : la structure (qui correspond schématique à la carrosserie en automobile), le système (qui correspond à la partie plus mécanique) et l’avionique (qui intègre notamment tous les systèmes embarqués). Julien s’est formé aux 3 métiers, en débutant par un baccalauréat professionnel en aéronautique option structure.

Julien est spécialisé dans la réparation et la maintenance des hélicoptères.

Késako ? Au sein d’une équipe de 3 personnes, Julien s’occupe de la réparation et de la maintenance des hélicoptères. Chaque projet prend en moyenne 1 mois. Plusieurs étapes sont nécessaires :

  • l’arrivée de l’hélicoptère : les hélicoptères bénéficient de contrôles réguliers, pour éviter les pannes, qui peuvent être très dangereuses pour des engins en vol. Un contrôle complet est réalisé toutes les 1 200 heures.
  • la dépose des différents éléments et le démontage de l’hélicoptère
  • les inspections
  • les modifications et réparations
  • la repose des éléments et le remontage
  • les essais en vol et les derniers réglages et tests
  • la livraison de l’aéronef

Études possibles : Julien a réalisé un baccalauréat technologique STI2D. Il a ensuite souhaité réaliser un baccalauréat professionnel aéronautique option structure en alternance. Son objectif était de pouvoir être en contact direct avec les aéronefs et pouvoir poursuivre ses études tout en se formant en situation de travail. Il a également obtenu un baccalauréat professionnel aéronautique option système, ainsi qu’une mention complémentaire en aéronautique.

Pendant ses études, Julien a participé à la compétition Worldskills. Il s’agit d’une compétition internatiionale des métiers pour démontrer le savoir-faire et les compétences métiers. Plus de 60 métiers et 80 pays sont représentés. En maintenance aéronautique, la compétition est organisée autour de 6 épreuves sur 4 jours et regroupent les 3 métiers de l’aéronautique. La préparation est intense : préparations physiques et mentales en équipe de France, préparations techniques avec un coach pendant plusieurs semaines. Julien est ainsi Champion de France et a participé à la compétition internationale à Kazan en Russie, devant plus de 50 000 personnes.

La punchline de Julien

“J’encourage tous les jeunes à participer à la compétition Worldskills dans leur domaine de formation. C’est une aventure humaine exceptionnelle, que je n’oublierais jamais. Cela m’a permis d’apprendre en quelques mois que ce j’aurais mis plusieurs années à acquérir. J’ai aussi appris à travailler de manière efficace et sereine sous la pression“.

➡️ Revoir le live

LIVE MÉTIER – AGATHE LEDRU – GAS BIJOUX 

Avec Agathe Ledru, Responsable de projets développement et fabrication chez Gas Bijoux

Vendredi 5  Février à 14h, dans le cadre de la semaine virtuelle de découverte des métiers de l’industrie a reçu Agathe LEDRU, Responsable de projets développement et fabrication au sein de l’entreprise : GAS BIJOUX située à Marseille.

Métier : En véritable Chef d’Orchestre, Agathe pilote le développement d’une collection de bijoux au sein de l’atelier. 

Études possibles : Après un baccalauréat Littéraire, Agathe se redirige vers une licence de psychologie. Son expérience en Erasmus, lui donne envie de repartir à zéro et devenir ébéniste. Son entrée en Master en ergonomie, elle se sent plus à l’aise et intègre MS conception. Son stage chez Cartier a été un véritable tournant.

Késako ? : Lorsque l’idée est trouvée et validée par André GAS, Agathe réceptionne les informations et les transmet aux bureaux parisiens pour qu’ils puissent les relayer (date, matière, prix…). Elle propose des pistes d’amélioration sur le mode de fonctionnement et coordonne les actions de l’atelier pour que la fabrication soit la plus efficace possible.

Elle commence la journée en réalisant un tour de l’atelier, puis s’occupe des urgences et des prototypages en cours. Des colis de produits sont envoyés chaque jour à 16h.

La punchline d’Agathe 💥

“Soyez comme les canards, en surface ayez l’air calme et posé, sous la surface pédalez comme un fou!”

CONFÉRENCE –  « Poursuivre sa découverte de l’industrie »

 Les intervenants : 

• Caroline VIAL (UIMM) / Direction Communication

• Ghislain Eschasseriaux (FEDENE) / Délégué général

• Sean STRUTT (France Chimie) / Chargé de projet Emploi Formation

✍️ Retour sur la conférence, les 3 points à retenir : 

1) UIMM (Union des Industries et Métiers de la Métallurgie) : 

  • La Métallurgie en France : 42 000 entreprises, 1,5 million de salarié, 100 000 besoins de recrutement / an
  • 8 secteurs d’activités : aéronautique et spatial / automobile / électrique, électronique, numérique et informatique / ferroviaire / équipements énergétiques / mécanique / métallurgie / naval

2) FEDENE : Fédération professionnelle des entreprises du secteur des services à l’énergie et à l’environnement

  • Entreprises spécialisées dans l’Efficacité énergétique et dans la Chaleur et froid renouvelables et de récupération
  • Exemples d’entreprises : Idex, Dalkia, Bouygues, Coriance, Veolia, Cram, engie, CPCU

3) France Chimie :

  • 5 700 entreprises, 220 000 salariés dont 40% de femmes, 20 000 recrutements / an, 6 000 alternants / an dont 51% de femmes
  • Des secteurs variés : Cosmétique, pétrochimie, engrais, encres, peinture, détergents, désinfectants, produits pharmaceutiques de base etc.

Punchline💥

« Il ne faut pas avoir peur des grandes entreprises connues. Au contraire, ce sont eux qui embauchent le plus, surtout les jeunes. »

➡️ Revoir la conférence

Retrouve tous nos événements en ligne sur ➡️ stagedecouverte.fr/live

STAGEDECOUVERTE.FR

Stagedecouverte.fr est une plateforme dédiée aux jeunes de 14 à 24 ans qui réfléchissent à leur orientation et souhaitent rencontrer des professionnel·les.

Vous voulez nous rejoindre ?

Les articles du moment